French
German
 
Ajouter au carnet
'Effets éducatifs'
 
Carnet vide.
 
 
 
 
 

Vous êtes ici: Deuframat > ... > Internet à l'école > Effets éducatifs

Effets éducatifs

De manière plus concise, voici comment l'on peut en décrire structurellement les effets éducatifs:

Un rapport à soi même plus flexible

Polyvocalité et polyperspectivisme: la perspective théorique éducative, que je favorise, met en valeur ce que je désigne par le stockage de vitalité. Par ce concept, j'entends que les individus hors ligne organisent une vie dans des espaces sociaux, qu'ils la structurent de manière viable et qu'ils commencent parallèlement à agencer en ligne une vie dans des mondes numériques. Ce dont il est question ici, c'est d'un espace de possibilités quant à la manière dont les individus peuvent vivre des expériences en ligne, comment ils développent leur identité et qu'ainsi, ils élargissent leur vie hors ligne. Les circonstances du stockage de vitalité se rapportent donc au grade avec lequel le moi se décentralise, qu'il existe dans plusieurs mondes distincts, qu'il joue simultanément plusieurs rôles et qu'il vit en même temps plusieurs vies parallèles. La différence entre vie on screen et vie off screen ne constitue plus une donnée primordiale. La polyvocalité est le quotidien du net. L'Internet off re la possibilité de se présenter soi même aussi bien en ligne que hors ligne. H. Rheingold a décrit dans ses ouvrages intitulés Virtual Reality (1991) et Virtual Communities (1993) la fonction d'esquisse de soi que remplissent les mondes numériques par une image très classique: "The online world is like an empty canvas".

Mondes virtuels – Le monde s'ouvre par ordinateur




 

 


Source Internet [1]

Les réseaux informatiques ont un effet d'approfondissement sur les processus de pluralisation et de différenciation typiques de notre société actuelle. On trouve dans l'Internet sur chaque sujet une multitude de perspectives, d'informations, de points de vue et d'opinion, c'est à dire qu'un polyperspectivisme fait partie de ses bases: "It's a good way to meet people from all over the world, and get their opinions" (Tapscott, 1998, P. 108).

Hausse de la réflexivité: les données sont toujours sans contexte et sans organisation; elles ne deviennent des informations qu'à partir du moment où on leur donne une organisation (par exemple quand on les rapporte à une problématique ou à un contexte): les informations se transforment en savoir lorsque les valeurs implicites (les valences) sont analysées et qu'on établit un lien avec d'autres informations. Ce que l'on peut voir sur le net n'est pas nécessairement la vérité. Ceci encourage une critique quant à la source des documents et favorise le développement d'une réflexion critique, qui devient un autre mode d'attitude réflexive. La hausse de la réflexivité comporte néanmoins une autre dimension à laquelle je désire faire rapidement allusion. Dans les contextes de la théorie de la modernité, A. Giddens (1991) par exemple développe la thèse de la modernité réflexive. Cette thèse énonce qu'au niveau macrosocial, les sociétés modernes sont confrontées en masse avec des problèmes qu'elles ont elles mêmes causés. Ceci signifie au niveau microsocial qu'en raison de l'augmentation des contingences que 'on peut enregistrer dans les sociétés modernes, les individus suivent de manière réflexive les processus de "biographisation" de leur propre vie et qu'ils doivent constamment opérer une délibération entre plusieurs options. Cette pression de réflexion croissante pourrait revêtir, à travers les mondes virtuels, une autre dimension, comme le considère S. Turkle: "The Intemet has become a significant social laboratory for experimenting with the constructions and reconstructions of self that characterize postmodern life. In its virtual reality, we self fashion and self create" (Turkle, 1995, p. 180) (5) [2] .

Plus grande flexibilité du rapport au monde et de la socialité

Constructions plurielles de mondes et transformation de la socialité: Tapscott en arrive à la conclusion que l'intérêt que portent les adolescents et enfants à l'Internet ne repose pas uniquement dans le fait d'en suivre les structures et de découvrir de nouvelles choses même si cela en fait partie, mais principalement d'ouvrir de nouvelles portes, ou plutôt des fenêtres comme par exemple ouvrir celles de son propre site Internet.

Télé-enseignement – ce qui manque est la communication en face-à-face



(Transmission en direct d'un cours magistral d'Augsbourg à Ulm) Source Internet [3]

J’ai exposé dans mes réflexions précédentes le fait que l'ancrage au sein de rapports au monde empirique n'est pas endommagé par le séjour dans des mondes virtuels. Cependant, je considère qu'il faut être conscient des transformations de la socialité qui ont lieu; il est évident que la communication par Internet et la communication en face à face se distinguent nettement l'une de l'autre dans leur mode de fonctionnement: dans la communication par Internet les gestes et la mimique, l'intonation de la voix, la présence corporelle y compris les vêtements et des informations contextuelles sont absents. Ceux ci sont remplacés comme on le sait par 100 signes de smileys et par des acronymes. S. Turkle attire néanmoins l'attention sur le fait que ce manque de présence corporelle ne possède pas que des désavantages: "They don't look at your body and make assumptions." (Turkle, 1995, p. 185). On retrouve chez Tapscott le même argument: "People don't judge you based on what you look like" (Tapscott, 1998, p. 91). Comme le corps peut être exclu de la présentation de soi, la considération sociale de soi même peut être agencée et augmentée dans l'Internet, comme nous le savons actuellement grâce à l'analyse de groupes d'aides thérapeutiques et de communautés présents dans l'Internet (Thimm, 2000).

Communication symétrique et reconnaissance: La communication en réseau est une communication symétrique, comme Wetzstein et al. le montraient déjà très tôt, en 1995. Les structures hiérarchiques sont transposées en structures hétérarchiques". Il en résulte que la reconnaissance devient une condition sine qua non de ce système. Ceci a à son tour pour conséquence que de telles formes de relations symétriques s'implantent ou soient recherchées dans le monde réel: les enfants et préadolescents recherchent un soutien, mais ne veulent pas de conseils, comme Tapscott l'a lui même énoncé avec insistance dans ses écrits. Ceci n'implique absolument pas que l'influence parentale soit refusée, mais bien plus que les formes de communication et des relations évoluent.