French
German

Extrait de la préface de Brigitte Sauzay et Rudolf von Thadden

"[...] Le monde dans lequel nous vivons nous incite de plus en plus à élargir l'horizon de notre expérience nationale. Ces matériels didactiques modernes, conçus dans une double perspective allemande et française, permettront d'enseigner l'histoire et l'évolution actuelle de la France et de l'Allemagne. Ils constituent un outil précieux susceptible d'éveiller l'intérêt des jeunes dans les écoles et de les rendre réceptifs à l'univers du pays voisin, qui leur paraît parfois si éloigné. [...]"

Qu'est-ce que Deuframat?

DEUFRAMAT est un acronyme, un mot créé à partir du titre allemand du projet: "Deutsch-französische Materialien für den Geschichts- und Geographieunterricht"
 (Matériels franco-allemands pour l'enseignement de l'histoire et de la géographie). Derrière ce titre se dissimule le but de présenter, sous une forme moderne telle qu'internet, des matériels d'information concernant l'Allemagne et la France. Ils s'adressent particulièrement aux élèves dont les cours, de par leur contenu ou du fait de leur bilingualité - les matériels présentant un avantage tout à fait particulier pour ces derniers - , ont trait à l'autre pays. Les textes et documents s'adressent cependant aussi à tous ceux qui, d'une manière générale, s'intéressent aux relations franco-allemandes, à l'histoire, la société et l'économie des deux pays voisins ainsi qu'à l'image et la perception qu'ils ont l'un de l'autre.

 
Selon des statistiques non sûres, près de 25.000 Allemands vivaient à Paris autour de 1825, et déjà 100.000 en 1850. Avant les événements révolutionnaires de 1848, 820.000 étrangers vivaient sur tout le territoire français; selon le recensement de 1851 - donc après la crise politique - ils n'étaient plus que 380.000. Parmi eux se trouvaient des scientifiques allemands et italiens, des médecins et...
Déjà lors des transformations urbaines au 19ème siècle, ceux qui ne pouvaient (plus) se permettre les nouveaux logements à prix élevé, "fuyaient" vers des quartiers parisiens meilleurs marché, mais nettement moins attirants. Une telle "fuite" peut également être observée dans l'est de Paris depuis le début de la "réhabilitation par démolition" dans le cadre de la...