French
German
 
Ajouter au carnet
'Redémarrage du train à grande vitesse franco-allemand'
 
Carnet vide.
 
 
 
 
 

Redémarrage du train à grande vitesse franco-allemand

Dans le domaine du trafic ferroviaire, l'Allemagne et la France n'ont pas réussi à développer conjointement des trains à grande vitesse, ce qui a empêché une coopération transfrontalière, du fait de l'utilisation de technologies divergentes et du manque de normes communes.

Fig. 12

Le réseau ferré à grande vitesse en France et en Allemagne - des différences de technologie et de normes caractérisent la rivalité entre le TGV et l'ICE.

 

 

 

 

 

Source Internet [1]

Selon les déclarations de Hartmut Mehdorn et de Louis Gallois en décembre 1999, Deutsche Bahn [2] et la SNCF [3] désirent pourtant développer d'ici 2010, sur le modèle du TGV [4] et de l'ICE [5] , un train à grande vitesse européen de la 4ème génération. L'objectif est de réduire les coûts de développement dans le cadre d'un consortium semblable à celui d'Airbus [6] . Le projet ne se trouve cependant qu'au stade d'un groupe de travail qui examine le dossier. Il reste donc à voir si se formera une entreprise en participation de type Airbus - par exemple avec le groupe franco-britannique GEC-Alstom [7] et Siemens. La Deutsche Bahn avait provoqué le courroux de la SNCF lors de l'aménagement du tronçon TGV-Est (Paris-Munich) en prévoyant le rattachement à l'ICE à Sarrebruck, et non, comme la SNCF le demandait, à Strasbourg/Kehl.