French
German
 
Ajouter au carnet
'Rhône-Alpes: identité régionale'
 
Carnet vide.
 
 
 
 
 

Vous êtes ici: Deuframat > ... > Rhône-Alpes: identité régionale

Identité régionale

Selon un sondage effectué par des politologues de Lyon et Grenoble en 1991 auprès de la population de la région Rhône-Alpes, ce sont la qualité de vie et les offres d’emploi qui y sont le plus appréciées. Dans le classement des institutions (commune, département, région, Etat, Europe dans le sens de la Communauté européenne d’alors, l’UE actuelle), les habitants faisaient confiance à la commune et en deuxième place déjà à la région; on donnait en particulier de la région plus que d’une autre institution, une image positive dans le combat contre le chômage et dans un système éducatif efficace (pour plus de détails, voir Große/ Kempf/ Michna 1998: 231-253).

Fig. 19

"Bienvenue sur visit-rhône-alpes.com"

 

 

 

Source Internet [1]

Comme de nouvelles études détaillées manquent à ce sujet, nous ne pouvons nous référer qu’à l’étude nommée (Tournon et al. 1992). Quand on lit les journaux de la région, l’emploi de l’adjectif rhônalpin et du substantif Les Rhônalpins pour désigner les habitants paraît de plus en plus fréquent. Il s’agit là peut-être d’un indice pour une prise de conscience croissante de groupe et d’identité commune. Mais cette identité n’est certainement pas encore aussi développée que celle du Bade-Wurtemberg qui existe depuis bien plus longtemps et qui a fêté en 2002 ses 50 ans d’existence. Les préjugés et la moquerie complaisante entre Badois et Souabes y sont cependant encore bien répandus, ce dont nous avons déjà parlé dans le chapitre 2.4 [2] . Mais le Bade-Wurtemberg peut du moins se référer aux deux pays historiques principaux contenus dans son nom, alors que la région Rhône-Alpes est composée de plusieurs parties et ne peut renvoyer à aucune racine historique commune.