French
German
 
Ajouter au carnet
'Allemands et Français: de la "haine héréditaire" à l'amitié, 1945-1963'
 
Carnet vide.
 
 
 
 
 

Allemands et Français: de la "haine héréditaire" à l'amitié, 1945-1963

Rainer Bölling [1]

(traduit de l'allemand par Isabelle Quillévéré)

 

Rarement deux nations voisines auront connu dans leur histoire des relations aussi riches en événements, aussi marquées de tensions, que l'Allemagne et la France. Adversaires sur l'échiquier politique depuis le début de l'époque moderne, Allemands et Français ont longtemps éprouvé des sentiments réciproques de haine et de fascination [2] . Le terme de "haine héréditaire", qui prétend résumer le trait essentiel marquant les relations franco-allemandes, n'a pourtant été forgé qu'au XIXe siècle. En fait, il ne peut s'appliquer au sens strict qu'à la période historique qui débute par la guerre de 1870-71. A travers l'annexion de l'Alsace-Lorraine, cette guerre est à l'origine de la confrontation qui a opposé les deux peuples voisins jusqu'au milieu du XXe siècle et généré deux terribles guerres mondiales.

Rares sont les adversaires qui ont su, comme l'Allemagne et la France, tirer des leçons de l'histoire. Surmontant après 1945 cette haine profondément enracinée, les deux nations ont scellé leur réconciliation par un Traité d'Amitié [3] .

Les matériels rassemblés ici se proposent d'éclairer ce tournant historique à travers un choix de textes, d'illustrations, de caricatures et de documents sonores. Ils ne représentent cependant qu'une documentation provisoire, qui sera complétée par la suite par d'autres sources mettant en relief les conditions essentielles de la réconciliation, comme le cadre politique mondial dans lequel s'est inscrit le conflit est-ouest, ainsi que par des textes historiographiques permettant de resituer et d'évaluer ces événements historiques.